• Accueil
  • Les 9 bols parisiens à ne pas rater

Comme dans beaucoup de capitales européennes, de nouveaux restaurants spécialisés exclusivement dans les Ramen ouvrent régulièrement à Paris ces dernières années. La capitale peut maintenant se vanter d'offrir de solides bols.

Alors que beaucoup de restaurants japonais vont avoir des Ramen à leur carte, les établissements qui essayent de retrouver l’ambiance et la qualité d’un authentique Ramen-Ya avec leur Ramen signature sont bien entendu à privilégier.

En voici 9 qui sortent vraiment du lot avec des chefs japonais réputés ou des français passionnés qui souhaitent exceller dans l’art du Ramen.

Sommaire :
1- Ryukishin Ramen, le plus classe
2- Sanjo Ramen, le plus fin
3- Neko Ramen, le petit nouveau
4- Naritake Ramen, le bol le plus authentique
5- Kodawari Tsukiji, le maritime
6- Hakata Choten, le plus de caractère
7- Kodawari Ramen, le passionné
8- Kadoya Ramen, un choix impressionnant
9- Dosanko Larmen, du Miso de toutes les couleurs


Ryukishin Ramen, le plus classe

restaurant ramen ryukishin


Un Ramen assez haut de gamme pour ce restaurant fraîchement installé au “Little Tokyo” parisien dans le deuxième arrondissement durant l’été 2018. Déjà présent à Osaka (que nous avons évidemment visité), Milan ou Valence, Ryukishin essaye vraiment d'acquérir ses lettres de noblesse au Ramen. Il fait clairement partie de ceux que nous avons préférés.

Tout en affichant des prix tout à fait raisonnables, les bols sont d’une qualité irréprochable.

Le chef Tatsuji Matsubara a concocté des ramens assez singuliers avec 3 Ramen principaux.

Un ramen végétarien, un Ramen Tchintan et Païtan. Les deux derniers sont à base de volaille (poulet et canard) et de légumes.

Le premier aura un bouillon plus léger et assez transparent tandis que le Ramen Païtan, celui que nous conseillons vivement, a une soupe plus épaisse et blanche. Les deux sont très fins et délicieux pour les amateurs de Ramen au poulet . La sauce maison qui assaisonne les nouilles et qui est concocté avec des moules vaut aussi le détour.

ramen ryukishin


Le petit plus de notre coté est aussi la version Tsukemen des 2 ramens à la carte qui reste souvent la meilleure façon d’apprécier toutes les saveurs d’un bouillon. Cela consiste à avoir les nouilles nature d’une coté que vous allez tremper dans le bouillon qui se trouve dans un autre bol. Tout un programme.

Bref courez-y, l'ambiance est chaleureuse et cozy avec pas mal de place assises donc rarement de la queue, ce qui est une aubaine pour un des meilleurs Ramen de Paris.

Adresse : 59 Rue de Richelieu, 75002 Paris

Sanjo Ramen, le plus fin


restaurant ramen sanjo


Sous ces airs de cantine avec ses murs en pierres apparentes se cache aussi un des top Ramen parisien situé dans le quartier d’opéra, le quartier des amateurs de nouilles à Paris.

Tenu par un styliste japonais et représenté par ses 2 chefs de Kyoto Takamasa Hayatsu et Ryoun Komatsu, la carte est de haut niveau et n’hésite pas à fusionner les Ramen à des saveurs françaises tout en gardant des prix très raisonnables comparé aux autres Ramen du deuxième arrondissement.

Sa spécialité est le ramen Tonkotsu du Nord du Japon. Cependant un des bols stars de 2019 restera le Ramen aux truffes qui est assez impressionnant tout en restant très simple: des nouilles sans soupe mais assaisonnées type Abura Soba, un jaune d’oeuf et de généreux copeaux de truffes. Son prix reste un peu plus élevé que le reste de de la carte (22 €) du fait de l'ingrédient phare du bol. A noter que le Ramen au truffe a malheureusement subi une forte inflation en 2020 et affiche le prix un peu abusé de 35 €. Les autres bols eux offrent toujours un rapport qualité prix plus que covenable avec une gamme de prix autour des 12-15 euros

ramen sanjo

Notre coup de coeur reste le Tantanmen nommé Shirunashi Tantan, avec son porc haché, ses nouilles finement épicé et son oeuf mollet.

Le Sanjo Ramen signature du magasin vient compléter le podium avec ses champignons noirs, algues et son chashu fondant.

A noter aussi la présence d’un bol Vegan, ce qui n’est pas si courant que ça. Il y aussi une carte très honorable des vins et de sake qui ne gâche rien même si c’est surtout ce qui se trouve dans le bol qui nous intéresse.

On peut s’attendre à un peu de monde le weekend mais le restaurant est étonnement calme et sans queue ridicule en semaine comparé aux Ramen de la Rue Saint Anne alors que Sanjo représente définitivement une des meilleures adresses parisiennes en terme de Ramen. A tester sans hésiter.

Adresse : 29 Rue d'Argenteuil, 75001 Paris, France

Neko Ramen, le petit nouveau


restaurant neko ramen paris


Neko Ramen est un petit nouveau sur la scène parisienne, il a juste ouvert début 2020. Sedrik Allani, le chef, est français et est passioné depuis le plus jeune âge puisqu’il est tombé dans son premier bol de Ramen à l’âge de 6 ans à Londres .

Il a ensuite vécu à Tokyo où il a pu tester de nombreux bols et surtout apprendre l’art du Ramen car il a été formé chez Rajuku, une école du Ramen tokyoïte.

Pour revenir à Neko Ramen l’endroit est très sympa et un véritable effort a été fait sur la déco, entre sakura et ombrelles. Il est aussi assez grand avec plus de 100 places, ce qui pourra vous éviter de faire la queue une demi-heure pour un Ramen. Vous pourrez vous assoir au comptoir et enfiler votre ramen en 15 minutes, à la tokyoïte.

Mais allons tout de suite dans le vif du sujet : les bols ! 3 Ramen à la carte, Shio, Tonkotsu et Shoyu. Le Tonkotsu avec son bouillon mijoté plus de 24 heures comme il se doit et ses 2 tranches de Chashu est solide tout comme le Shio au poulet finement épicé.

ramen neko ramen paris


Mais c’est vraiment le Shoyu Ramen qui nous a tapé dans l’oeil. Le Ramen est vegan ce qui est assez rare mais c’est justement ce qui le fait sortir du lot avec ses racines de lotus et sa butternut rôtie. On y trouve aussi de la menthe et du poireau et l’ensemble est plutôt surprenant et réussi.

A noter que si vos amis fermés d’esprits ne sont pas forcément fan de Ramen, il y a d’autres choix à la carte avec notamment des Yaki Soba , Yaki Udon ,Tonkatsu, Katsudon et même du bon vieux Karaage pour vous rappeler les soirées arrosées au Japon dans ce petit izakaya du coin de la rue.

Vu que vous aurez bien sûr choisi un bol de Ramen, on vous conseille à côté les gyozas en forme de rose, originaux et bons et les desserts au Mochi, petit classique purement japonais.

gyozas neko ramen paris

Adresse : 6 rue de la Grange Batelière, Paris 9ème

Naritake Ramen, le plus solide


ramen naritake


Kotteri est assez réputé à Paris pour ses bols mais aussi pour ses gyozas. Une carte simple mais efficace avec 2 ramens principaux : un Shoyu Ramen (bouillon à base de sauce soja) et surtout un Miso Ramen (bouillon à base de pâte miso) que nous attendions avec impatience.

On conseille le Shoyu Ramen avec un bouillon un peu plus léger pour les novices du Ramen, les personnes à la recherche d’un bon bol qui tâche se doivent d’essayer le Miso Ramen.

Un Ramen qui cherche à être authentique avant tout, avec un comptoir et vue sur la petite cuisine désordonnée, on se croirait dans un Ramen-Ya d'une rue sombre d’Ikebukuro ou près de la gare de Shinjuku.

Les bouillons sont assez salés et gras (vous pouvez choisir le degré de gras cela dit) mais là encore, les amateurs de bouillons japonais vont apprécier. Kotteri est d’ailleurs une branche d’un Ramen présent au Japon depuis 20 ans. Mention spéciale aux nouilles faites maison qui sont délicieuses.

ramen naritake


Si le petit Ramen au coin de la rue lors de votre dernier voyage au Japon vous manquait, Kotteri Ramen Naritake va vous plaire. Si vous cherchez un Ramen diététique dans une atmosphère branchée, passez votre chemin, Ryukishin (ci dessus) sera sûrement plus votre type de bol.

Kotteri Ramen recrée l’atmosphère et les bols tel que vous les trouverez au Japon et n’essaye pas juste de faire genre. Clairement l'endroit où aller pour tomber un Miso Ramen qui vous fera voyer directement dans les montagnes d'Hokkaidō.

Adresse : 31 Rue des Petits Champs, 75001 Paris

Kodawari Tsukiji, le maritime


restaurant ramen tsukiji


Kodawari Ramen n'est plus à présenter pour les parisiens. En effet ce Ramen dont nous allons parlé un peu plus bas est un des plus populaires à Paris grâce à son décor pittoresque et à ses bols plus que convenables.

Le fait que son propriétaire, Jean-Baptise Meusnier ouvre un autre restaurant n’est pas étonnant qunad on voit les queues interminables de Kodawari Ramen Yokochō. Par contre ce qui est tout à fait louable est le fait de ne pas tomber dans la facilité et se lancer dans un autre défi et lancer un Ramen exclusivement de poisson et fruits de mer.

Direction donc Kodawari Ramen Tsukiji dont le décor est fortement inspiré de l’ancien marché au poisson de Tokyo et vaut le détour. Mais allons droit au but : les bols! La carte est une des plus originales de Paris avec des Ramen Chintan et Paitan à la daurade mais rassurez vous le chashu est toujours présent.

Le "Sardine Bomb !!"" à la sardine de Bretagne et au porc braisé pendant 12 heures nous a un peu moins impressionné. Bon en soit mais avec moins de caractère que la carte le laissait imaginer.

 ramen tsukiji


Le Mazemen (Ramen sans soupe) au homard est lui en plus d’être original, très bon et est pour nous le bol qui se démarque des autres. Petite déception sur le fait que ce soit des quenelles de homard et non pas des morceaux de homard qui soient servis dans le bol. Mais pour 14 euros le bol reste de qualité très respectable.

A choisir entre les 2 Kodawari, celui-ci nous semble plus intèressant avec une carte qui se démarque vraiment des autres Ramen autour de la rue Saint Anne. Allez y tôt par contre, le restaurant est victime de son décor vraiment impressionnant et de sa hype.

Faire plus d’une heure de queue pour un bol de nouille nous paraît, même à nous, un peu absurde.

Pour finir sur une note positive, nous parlerons quand même de ses entrées et desserts, du Carpaccio de daurade au miso blanc jusqu'au riz au lait à la Saint Jacques caramélisé, c'est un grand oui!

Adresse :2 rue de Richelieu, 75001 Paris France

Hakata Choten, le plus de caractère


restaurant ramen hakata


Quand nous avons entendu parlé de son ramen Tonkotsu au miso rouge, nous nous devions de tester Hakata Choten 2 adresses à Paris pour le Ramen Hakata Choten: à Opéra et près des Halles.

Comme pour Ryukishin, nous avons été accueilli par un staff 100 % japonais du service au cuisine. L’odeur forte du Tonkotsu qui sortait du resto nous laissait peu de doute sur le goût fort en caractère que ces bols allaient nous réserver et c'est tant mieux!

Un bouillon épais, caractéristique du Tonkotsu que nous conseillons d’accompagner avec le miso rouge épicé pour relever le tout.

Clairement pas le meilleur choix pour les personnes à la recherche d’un ramen léger et diététique mais il va ravir les personnes à la recherche d’un bon gros ramen avec beaucoup de saveurs. Ceux-la devraient foncer sur la version Tonkonstu Miso Ramen ou du miso fermentée est rajouté aussi dans la préparation du bouillon qui n’en est que plus épais .

 ramen hakata


Les tranches de Chashu un peu grasses mais tellement fondantes dans le bouillon se marient parfaitement avec le tout. Il y aussi une version Abura Soba, appelé Maze soba avec des nouilles chaudes ou froides mais sans bouillon à coté comme cela est le cas pour un Tsukemen. Peu de restos à Paris proposent des Abura Soba pour les amateurs de ce ramen un peu particulier.

Il vous faudra prendre en accompagnement une assiette de Gyoza et leur sauce rouge piquante au miso car ils ont élu meilleur gyoza au Japon, par quelle institution, aucune idée... Ils sont en tout cas succulents.

Bref si les Shio ou Shoyu Ramen et leurs bouillons translucides ne sont pas vraiment votre truc et que vous voulez un bol costaud plus proche des régions d’Hokkaido ou à l’opposé de Kyushu, ce Ramen devrait vous combler.

Adresse : 16, rue de la Grande Truanderie et 53, rue des Petits-Champs

Kodawari Ramen, le passionné


restaurant ramen kodawari


Tout a été fait pour vous rappeler l’ambiance d’un bon vieux ramen shop dons une rue étroite de Tokyo ou Osaka. On apprécie le décor mais focalisons nous sur ce qui nous intéresse vraiment : La qualité du bol.

Différents type de Ramen, avec une version Shoyu (bouillon à base de sauce soja) et Shio (bouillon à base de sel) et même un Ramen Signature de Kurogoma avec un bouillon à base de sésame noir qui sera séduire les amateurs de TanTanmen. Enfin une option 100% vegan au curry pour convenir à tous les goûts.

Des produits 100% français provenant de Bretagne pour les fruits de mers, des Landes pour le poulet ou le blé.

Une grande attention est donné aux nouilles dont l’épaisseur dépendera du Ramen que vous choisissez.

Une bonne adresse dans le Sixième à Saint-Germain-des-prés qui essaye vraiment de respecter le savoir faire japonais en mettant en valeur des produits français. Son patron, Jean-Baptise, a vraiment l’air d’être un passionné . Il confectionne sa farine lui même avec un blé récolté dans son champ dans les ardennes!

Une vidéo a même été dédié à Kodawari par le célèbre Youtubeur Brian de RamenAdventures qui officie d’habitude au Japon et est devenu en 10 ans LA référence sur le sujet. Ce qui est un peu la consécration ultime sur la scène des Ramen.

Nous devons quand même avoué que nous avons été un peu déçu par la qualité des Ramen . Koadawari Ramen est un des Ramen-Ya les plus réputés de Paris avec de longues queues devant le restaurant sûrement du fait de sa décoration et son atmosphère mais les bols ne nous ont pas impressionné outre mesure.

ramen kodawari


Le ramen au sésame noir tire son épingle du jeu même si le bouillon reste très très salé. Les oeufs façon Ajitama (味玉) sont proches de la perfection mais des détails importants comme les tranches de Chashu d'échine de porc par exemple étaient bien en dessous de nos attentes.

Le rôti très sec et un peu insipide nous a plus rappelé le souvenir du rôti de porc le dimanche chez mamie qu'aux tranches fondantes et onctueuses qui font toute la force d'un bon Ramen.

Adresse : 29 Rue Mazarine, 75006 Paris



Kadoya Ramen, un choix impressionnant


ramen kadoya

Kadoya se devait d’être sur cette liste pour son choix avec une petite dizaine de Ramen différent à la carte. Les classiques sont présents (Ship, Shoyu et Miso Ramen) mais si vous vous trouvez à Kadoya pourquoi pas vous aventurer vers d’autres bols.

Le Karaage Ramen (au poulet frit) n'est pas notre préféré et un peu basique à notre goût. Le ramen Hiyashi Chuka avec ses nouilles froides est une bonne alternative pour la période estival.

La présence d’un Tantanmen à la carte reste véritablement la bonne nouvelle pour ce resto. Très à la mode au Japon ces dernières années, ce Ramen épicé au sésame inspiré d'une recette chinoise de la province du Sichuan est encore trop rare à trouver chez les bonnes adresses en France.

Les autres Ramen comme le Wakame Ramen aux algues ou le Gomoku aux crevettes restent assez anecdotiques à notre goût mais cela est peut-être à un certain conservatisme de notre part en terme de Ramen.

Adresse :28 Rue Sainte-Anne, 75001 Paris

Dosanko Larmen, du Miso de toutes les couleurs


ramen dosanko


Pourquoi Larmen et pas Ramen, honnêtement on ne sait pas vraiment, c'est sûrement du à la prononciation chinoise du mot Ramen.

Mais comme son nom l’indique, Dosanko signifie "les personnes en provenance de l’île Hokkaido" dans le nord et c’est bien à ses origines japonaises que se réfère ce restaurant.

Un long comptoir devant la cuisine avec de grosses marmites où la magie opère nous avait donné une bonne impression et nous n'avons pas été déçu. Un Shio Ramen et un Ramen au beurre font une arrivée remarquée sur la carte mais les deux stars du show restent le Ramen au miso blanc et le Ramen au miso rouge. Ce dernier n'étant pas particulièrement épicé contrairement à ce que son nom pourrait le faire penser.

Le Ramen au beurre vaut aussi le détour cela dit et pour vous donner une autre raison d’y retourner il y a régulièrement des ramen spéciaux en série limitée suivant les saisons.

L’endroit ressemble plus à une cantine, pas super confortable mais l’essentiel est dans le bol et de ce coté là, Dosanko Larmen nous a comblé. Dernier plus et pas des moindres, les bols sont gigantesques.

Adresse :40 Rue Sainte-Anne, 75002 Paris